29 avril 2015

38. DE LA PAIX A LA GUERRE... CONTRE LE PEUPLE LIBYEN

38.
DE LA PAIX À LA GUERRE…

CONTRE LE PEUPLE LIBYEN 


5 - 37. Combien ?

 

       Après un long générique…
      Voici Nicolas Sarkozy à l’émission télévisée « Parole de candidat ». Une journaliste lui pose la question : « Le colonel Kadhafi aurait financé votre campagne en 2007. Est-ce que c’est vrai ? »
     
Nicolas Sarkozy : « Ah ben, dites-moi, s’il m’avait financé, je n’aurais pas été très reconnaissant. » Mais cette répartie - chacun(e) peut en convenir - n’est pas une réponse.
      L’homme d’affaires Ziad Takieddine, qui avait l’oreille de Muammar Gaddhafi, a peut-être la réponse : « Il avait dit, heu… quelque chose autour de 50 millions ou quelque chose comme ça. Tous les rendez-vous avec Kadhafi sont enregistrés et c’est ça qui leur fait peur. »
     
Intervention sur RMC du journaliste, Edwy Plenel, qui correspond aux dires de Ziad Takieddine : « Nous affirmons sur la base de plusieurs témoignages et de documents qu’il y a eu un financement à hauteur de 50 millions. »

     
Ce documentaire s’achève sur deux phrases instructives. À  propos d’un financement de sa campagne de 2007, Nicolas Sarkozy déclarait sur Télé Matin en 2012 :  « Vous croyez vraiment qu’avec ce que j’ai fait à monsieur Kadhafi, il m’a fait un virement ? Pourquoi pas un chèque endossé ? » Comme il est possible de le constater, Nicolas Sarkozy inverse la succession des événements : si la Libye a financé sa campagne présidentielle de 2007, elle ne l’a pas financée… après les huit mois de guerre de 2011 et la mort du Guide révolutionnaire ! En parlant de « virement », de « chèque endossé », monsieur Sarkozy ne manque pas d’humour, à moins qu’il ne prenne les citoyens et citoyennes pour des imbéciles : il sait très bien que ces affaires-là ne se traitent pas ainsi mais en espèces sonnantes et trébuchantes qui ne laissent pas de trace ou très peu.

     
Coup de théâtre : « ce que j’ai fait à monsieur Kadhafi » est un aveu…

     
Le mot « dictateur », répété 57 fois dans le commentaire, doit-il vraiment s’appliquer au Guide révolutionnaire ou…

 

Françoise Petitdemange


39. DE LA PAIX A LA GUERRE... CONTRE LE PEUPLE LIBYEN

39.
DE LA PAIX À LA GUERRE…

CONTRE LE PEUPLE LIBYEN

38. Autre chose…

 

      Nicolas Sarkozy avait, au début de son quinquennat (2007-2011), parlé d’« une France sans tabou ». Le moment est donc venu, à la force de ce documentaire, de lever le tabou. Combien de mort(e)s, cette guerre, destinée à « protéger le peuple libyen », a-t-elle fait en Libye ?
      Ce pays comptait six millions d’habitant(e)s avant la guerre. À ma question, posée avec toute la délicatesse nécessaire, un Libyen a bien voulu répondre : « Durant les huit mois de guerre, il y a eu, au moins, entre 133.000 et 145.000 morts. Après la mort du Guide, il y a eu 7.000 Libyens qui sont morts dans les conflits entre rebelles, rien que dans la ville de Benghazi. » Dans cette guerre de 2011, l’auteur de cette réponse a perdu son père et sa mère. Par ailleurs, il m'a confié ceci : « Au début de la guerre, j'ai pris contact avec les médias français : je voulais dire ce qui se passait réellement en Libye. J'ai eu une fin de non-recevoir. Aucun média n'a voulu m'accueillir. » Sans doute, ces médias, craignaient-ils la vérité des faits qui les aurait démasqués...

      Pour plus d’informations sur ce qui a été appelé « L’affaire des infirmières bulgares », se reporter au blog de Michel J. Cuny, dans lequel l'écrivain analyse le « Rapport enregistré à la présidence de l’Assemblée nationale le 22 janvier 2008, et établi au nom de la Commission d'Enquête sur les conditions de libération des infirmières et du médecin bulgares détenus en Libye et sur les récents accords franco-libyens. Elle était présidée par Pierre Moscovici, son rapporteur étant Axel Poniatowski. »
http://kadhafi.canalblog.com/

      Pour savoir ce qu’était réellement la Libye des 42 années qui se sont écoulées entre la Révolution du 1er Septembre 1969 et la guerre menée par la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis contre le peuple libyen en 2011…
Cf. L'ouvrage de Françoise Petitdemange, La Libye révolutionnaire dans le monde (1969-2011), paru aux Éditions Paroles Vives, en 2014, 542 pages, 29 euros. Pour acquérir cet ouvrage...
http://www.livres-de-mjcuny-fpetitdemange.com/#accueil.A/s0c/Tous


Françoise Petitdemange